Aller au contenu

Menu principal :

Configuration d’un Cloud privé avec Raspberry Pi

Tuto Raspberry pi 3 ovh
Publié par dans Tutoriels ·
Tags: Cloudraspberryowncloud

Configuration d’un Cloud privé avec Raspberry Pi

L’utilisation d’un espace de stockage en ligne via des plateformes de Cloud personnel comme Dropbox, Google Drive ou Amazon Drive devient de plus en plus populaire. Avec ces plateformes, il est possible de stocker les données sur le Cloud et de les consulter en tout temps. En plus du logiciel, la seule chose dont vous aurez besoin sera un accès internet et un ordinateur (ou support mobile). En ce qui concerne le choix de l’hébergeur Cloud, beaucoup de critères sont à prendre en compte. Un des aspects les plus critiqués repose sur le fait que les clients ignorent souvent si des tiers peuvent également accéder à leurs données ou si celles-ci disparaissent définitivement des serveurs une fois qu’elles ont été supprimées par leurs détenteurs. C’est notamment un point important à soulever en ce qui concerne le stockage de données sensibles. Pour les personnes qui souhaitent avoir un contrôle total sur leurs données, une option qui s’offre à eux consiste à créer et gérer son propre espace sur le Cloud.

Une solution existe : elle est nommée ownCloud. C’est un logiciel libre, populaire et simple à utiliser. Avec Raspberry Pi, le nano-ordinateur, il est possible de bénéficier d’un serveur (hôte) pour utiliser ownCloud. Ce tutoriel vous dévoile comment utiliser et configurer Raspberry Pi pour votre Cloud.

Quels sont les avantages de l’association entre Raspberry Pi et ownCloud ?

Le logiciel libre ownCloud est une application Web d'hébergement de fichiers avec laquelle vous pourrez créer votre propre espace de stockage en ligne. À partir de l’interface Web, la gestion et l’accès aux données est facilitée. De plus, les clients desktop et les données des applications mobiles peuvent y être téléchargées et les données synchronisées.

En plus de sa fonction principale en tant que serveur de fichiers, ownCloud compte les fonctions suivantes :

  • Calendrier/planificateur de tâches
  • Carnet d’adresses
  • Lecteur audio et vidéo
  • Lecteur PDF, images et documents Microsoft Office
  • Éditeur de documents pour OpenDocument
  • Gestionnaire de droits d’utilisateurs et de groupes

De plus, il existe une option de cryptage des données, aussi bien pour les données mêmes que pour assurer leur transport. Le logiciel ownCloud représente une alternative intéressante aux principaux services Cloud et il est de plus apprécié par de nombreux utilisateurs car les données sont stockées sur un serveur privé ou un espace Web loué. Ainsi, les données ne sont pas enregistrées sur les disques durs de grandes entreprises pour garantir leur accès continu.

Pour héberger des données, un parc informatique comprenant un serveur et les logiciels adaptés sont requis. Il existe de nombreux arguments en faveur de l’utilisation de Raspberry Pi en tant qu’hôte pour ownCloud. Tout d’abord, le prix d’acquisition du nano-ordinateur et des autres composants est très bas et le rapport qualité-prix est très satisfaisant. Par la suite, cet ordinateur à carte unique est très peu gourmand en énergie, ce qui est un avantage considérable pour un serveur qui se doit d’être utilisable en tout temps. En règle générale, des programmes variés et différentes méthodes sont disponibles pour la mise en place de Raspberry Pi en tant qu’hôte ownCloud. Dans les explications ci-dessous, un serveur Web Apache Version 2 est utilisé. C’est un des serveurs Web les plus populaires et utilisés du moment. En plus d’avoir recours au langage de script HTTP5, la base de données SQLite est exploitée (MySQL a l’avantage par rapport à SQLite de requérir moins de ressources serveur chez Raspberry Pi).

Configuration d’ownCloud sur Raspberry Pi

Pour configurer son propre Cloud sur Raspberry Pi, certains éléments autres que le nano-ordinateur seront nécessaires. De plus, il convient d’effectuer quelques réglages au préalable avant l’installation.

Les composants nécessaires

  • Pour utiliser Raspberry Pi en tant que serveur pour ownCloud, il est conseillé d’utiliser le Raspberry Pi 2 Modèle B ou bien un modèle tout aussi performant. Autrement, le risque persiste de faire face à une vitesse de téléchargement trop lente (mais qui est également corrélé à la rapidité de la connexion Internet).
  • Une carte mémoire micro SD avec un espace de stockage suffisant (au moins 8GB). Bien entendu, la taille de l’espace de stockage le plus adapté varie et dépend entièrement de la quantité de données à traiter et du type de données que vous souhaitez enregistrer avec votre Rapsberry Pi. Un espace ownCloud peut de plus avoir recours à des espaces de stockage externes sur le Web (par FTP ou WebDAV). De plus, les autres services Cloud comme Dropbox ou Amazon S3 peuvent être intégrés à ownCloud. Dans ce tutoriel, le système d’exploitation utilisé est Raspbian Jessie et il doit être installé sur une carte Micro-SD. Si jamais votre Raspberry Pi fonctionne encore avec la version précédente Wheezy, téléchargez la version Jessie à partir du site officiel et ouvrez-la sur le nano-ordinateur.
  • Une connexion Internet rapide (idéalement par câble réseau, à défaut par Wifi).
  • Un câble Micro-USB pour l’approvisionnement en électricité.

Optionnellement, l’utilisation d’un autre espace de stockage installé indépendamment (un disque dur externe ou une clé USB) sera requise pour que les données puissent disposer de plus d’espace. Dans certains cas, il est utile d’avoir recours à un refroidisseur silencieux pour ordinateur. Comme avec la majorité des serveurs, votre Rapsberry Pi pourra être utilisé en « headless », c’est-à-dire sans écran, clavier ni souris. Pour cela, un accès à distance SSH est recommandé, c’est une solution simple et qui économise de l’énergie. Les Clients SSH comme WinSCP ou PuTTY pour Windows ou encore OpenSSH pour les systèmes d‘exploitation Unix permettent un accès à distance facile via un smartphone ou un ordinateur. Pour relier les deux, il suffit d’intégrer l’adresse IPv4 du Raspberry Pi dans le Client SSH et d’activer la connexion.

Configurer une adresse statique pour Raspberry Pi

Pour la majorité des utilisateurs, un Cloud personnel représente l’avantage de pouvoir être accessible 24 heures sur 24. C’est l’unique moyen pour vous (et éventuellement pour d’autres utilisateurs) d’accéder en tout temps aux données ou d’en télécharger, même en dehors de votre réseau personnel. Bien souvent, une telle configuration soulève des problèmes. Car la connexion Internet dispose souvent d’une adresse IP dynamique, qui change au moins toutes les 24 heures. C’est pourquoi il est impossible d’être joignable sur la même adresse continuellement avec une telle connexion Web.

Une adresse IP statique permet de résoudre ce problème. Par ailleurs, cette solution est relativement onéreuse et n’est pas proposée par tous les hébergeurs. Un DNS dynamique (DDNS) est utile pour effectuer la connexion entre le routeur et l’ordinateur. Pour cela, un programme va attribuer automatiquement l’adresse IP de votre connexion Internet à votre nom de domaine. Ainsi, le serveur est disponible sous le même nom en permanence. Les DDNS sont proposés par différents prestataires de services, parfois même gratuitement.

Préparez votre Raspberry Pi à l’installation ownCloud

Il est important de s’assurer que votre Raspberry Pi soit configuré de manière optimale pour l’utilisation avec ownCloud. Si vous n’avez pas encore changé le nom d’utilisateur standard « Pi » et le mot de passe par défaut « Rapsberry », procédez à la modification. Il serait risqué pour la sécurité de vos données de garder l’identifiant et le mot de passe par défaut. Pour cela, saisissez l’élément suivant dans la base de commandes :

sudo raspi-config 

Comme avant toute installation sur un Raspberry Pi, il est préférable de mettre à jour votre ordinateur et les piles logicielles installées. Pour cela, saisissez les commandes suivantes dans la console :

sudo apt-get update sudo apt-get upgrade

Installer ownCloud

Le Cloud personnel du Raspberry Pi ne compte pas seulement le logiciel ownCloud, mais divers programmes qui sont installés petit à petit. Sauf indication contraire, les données peuvent être saisies dans la console du Raspberry Pi.

Installer Apache 2, PHP 5 et SQLite

Au départ, le serveur Apache HTTP Server sera installé de la manière suivante :

sudo apt-get install apache2

Pour découvrir si l’installation de votre serveur Web est réussie, vous pouvez vérifier en saisissant l’adresse IP de votre Raspberry-Pi dans l’URL de votre navigateur. Si une page Web s’affiche par la suite avec la mention « it works ! », l’installation a bien fonctionné.

Pour que votre espace ownCloud soit accessible, activez la redirection de port de votre routeur (« Port Forwarding ») et redirigez les requêtes du routeur du port 433 sur le Raspberry Pi. Cette méthode varie de routeur à routeur, mais de nombreux tutoriels sont disponibles en fonction de chaque routeur. Avec une redirection de port, votre Raspberry Pi est accessible sur le Web sous son adresse IP (par exemple sous son nom de domaine si vous utilisez DDNS). Sans redirection de port, vous n’aurez accès à votre serveur Web que sur le réseau local.

Installez désormais PHP, SQLite et d’autres paquets nécessaires :

sudo apt-get install php5 php5-gd sqlite php5-sqlite php5-curl php5-curl 

Après avoir installé tous les programmes, redémarrez le serveur Web Apache :

sudo service apache2 restart

Installer ownCloud

Une fois que toutes ces étapes préliminaires ont été mises en place, il est temps d’installer ownCloud sur votre Raspberry Pi. Le logiciel est disponible par exemple dans la section de téléchargement du site officiel. Téléchargez dans le menu « archive file » le dossier .zip et copiez le dans le Raspberry Pi. De manière alternative, il est possible d’installer le programme via une console. Pour cela, il convient de saisir la version ownCloud. Pour ce tutoriel, ownCloud 9.1.0 a été utilisé.

wget https://download.owncloud.org/community/owncloud-9.1.0.zipzip

Une autre version peut être installée simplement en changeant les chiffres de ladite version ([…] community/owncloud-X.X.X.zip). La version la plus solide du programme se trouve sous le lien indiqué ci-dessus pour la section de téléchargement de ownCloud. Peu importe pour quelle solution vous vous décidez, après avoir téléchargé le dossier .zip ownCloud, il convient de le déposer dans le bon dossier et de le décompresser :

sudo mv owncloud-9.0.4.zip /var/www/html
cd /var/www/html
sudo unzip -q owncloud-9.0.4.zip et définissez les droits : sudo mkdir /var/www/html/owncloud/data sudo chown www-data:www-data /var/www/html/owncloud/data sudo chmod 750 /var/www/html/owncloud/data

Après que le dossier ait été créé, redémarrez Raspberry Pi :

sudo reboot

Configurer ownCloud

Après que le programme ait été installé et que la bonne structure de dossier a été définie, il convient de mettre en place un compte privé ownCloud. Pour cela, lancez Raspberry Pi dans votre navigateur. Par la suite, saisissez l’adresse IP du nano-ordinateur dans la barre URL et ajoutez-y « /owncloud » (par exemple 192.168.X.X/owncloud). Si vous utilisez votre serveur avec une adresse DDNS, celle-ci remplace l’adresse IP. L’écran de connexion ownCloud devrait apparaître. Si jamais un avertissement concernant la performance  apparaît concernant SQLite, il n’est pas systématiquement nécessaire de le prendre en compte. Créez un compte administrateur en saisissant un nom d’utilisateur et un mot de passe. Par la suite, enregistrez les données saisies. Votre ownCloud personnel est dès à présent disponible sous le compte administrateur. Les données peuvent être importées et téléchargées sous le menu « file ».

Conseils concernant l’administration

Si vous avez configuré votre Raspberry Pi avec une adresse statique, vous pouvez accéder à votre Cloud personnel en tout temps avec ladite adresse IP ou DDNS. Par ailleurs, il convient de veiller à la sécurité de votre mot de passe. Si votre serveur Raspberry Pi est accessible sur le Web par accès externe, il convient de veiller tout particulièrement à la sécurité des données et de veiller à les actualiser.




Mentions Légales - raspberry-pi.ovh 2018 © Copyright- Raspberry Pi est une marque déposée de la Raspberry Foundation - Les contenus rédigés par raspberry-pi.ovh sont distribués sous license open source.
HashFlare
Retourner au contenu | Retourner au menu